Dans ma revue bibliographique sur le désencombrement et le minimalisme je proposais de revenir sur chaque titre de façon plus détaillée,

Je commence par le dernier titre

Minimalisme

minimalisme

dont l'auteur a un blog maman s'ogrganise 

Capture

blog que je fréquente depuis quelques mois et qui est plein de bons conseils si vous êtes dans une démarche de désencombrement et/ou aussi de plus d'organisation.

tout d'abord vous trouverez sur amazon un résumé du livre (inutile que je le recopie)

mais mieux encore sur le blog de l'auteur

la présentation  du livre est très bien faite,

je ne reviendrai donc pas sur cette présentation détaillée.

Comme ce n'est pas mon premier livre sur le sujet,

je me demandais ce que j'allais bien pouvoir en tirer

(surtout après avoir lu "manifeste pour une maison rangée" que j'ai adoré!). . .

Pourquoi j'ai choisi le minimalisme ?

Comme pour Détox  ma maison 

du même auteur

le livre ne présente pas qu'une seule vue du minimalisme,

mais une approche à la fois plus diverse et plus complète que d'autres livres.

je le vois un peu comme une synthèse de ce que j'ai déjà lu

Challenge MinsGame ou comment désencombrer près de 500 objets en 1 mois

Judith Crillen explique qu'en fait il y a plusieurs styles de minimalisme, selon l'objectif recherché et aussi plusieurs dimensions (pas seulement vivre avec moins d'objets)

En effet c'est tout l'intérêt du livre d'aborder non seulement le minimalisme matériel mais aussi le digital, l'argent, le temps et le bien être

Ce qui est intéressant c'est que l'auteur nous propose tout d'abord de nous pencher sur les raisons de notre attirance vers le minimalisme.

Mon projet désencombrement

Il faut donc tout d'abord faire le choix d'une vie plus simple et se poser quelques questions sur sa vie actuelle et pourquoi vouloir en changer.

Faire le point sur notre objectif permet d'entretenir la motivation

car en visualisant l'objectif à atteindre, on retrouve l'énergie pour avancer

(c'est vrai que devant la masse de désordre à éliminer il y a parfois de quoi renoncer et prendre un bon bouquin pour s'affaler sur le canapé au lieu de commencer tout simplement)

l'écriture est fluide, on en retire une sensation de paix.

Planifier des sessions de désencombrement

ce n'est pas un livre qui vous secoue (comme celui de MArie Kondo ou dan sha ri),

si vous le lisez d'ailleurs c'est que vous êtes déjà sur le chemin du minimalisme,

par contre il encourage à continuer et donne à la fois des astuces, les pièges, les freins et les solutions.

le livre est écrit dans un souci d'accompagnement bienveillant (du moins c'est l'impression que cela me donne)

pas de jugement, pas de règle stricte

Je suis une apprentie minimaliste

à lire une première fois et à relire en détail.

 

quelques exemples :

 de piège : se concentrer uniquement sur le matériel

 de bienfait : faire des économies, avoir de meilleures relations 

pour garder la motivation : ne pas culpabiliser

pour se poser des questions : qu'est-ce qui rend ma vie si compliqué ?

de lieu à trier : le sac à main! (pourquoi dois-je transporter la moitié de la maison dedans ?) 

et pour finir le livre, 24 conseils à retenir pour une vie minimaliste "idéale"

comme je suis sensible à ce genre de détails esthétiques

pour le livre papier, la couverture est jolie, la police de caractère utilisée est plaisante à l'oeil, le papier est agréable au toucher, la mise en page est aérée

la table des matières est très détaillée, il y a également un index, ce livre est très bien conçu dans les moindres détails

Minimalisme, la quête du bonheur et de la liberté par la simplicité, de Judith Crillen

 

 

LES + :

-synthétique,

- lecture fluide,

- agréable à l'oeil,

- clair

- encourageant

LES - :

- certains conseils relèvent du bon sens

(mais tout le monde n'en est pas au même stade, donc ils doivent être redis)

- certains arguments sont "bateaux" et sujet à controverse

(avoir moins de vêtements fait gagner du temps car on fait moins de lessive, c'est faux on ne change pas moins souvent de vêtement si on est minimaliste à part si on choisit d'être "moins" propre, au contraire il faut faire des lessives plus souvent car on a moins de rechange, enfin c'est mon avis!)

- un tantinet idéaliste vis à vis des enfants

(dans la vraie vie et quand on a plusieurs ados, il ne suffit pas de donner l'exemple pour qu'ils adhérent à un mode de vie, ni qu'ils s'exécutent pour ne pas laisser traîner leur bazar dans le salon), d'ailleurs c'est un peu le reproche que je pourrais faire aux minimalistes (livres, blog) qui semblent vivre en appartement,  en ville avec au maximum 2 jeunes enfants --> pas de grenier, pas de de jardin pas de garage, pas de rimbambelle d'enfants qui occupent le terrain et le temps. . . 

- le livre est trop vite fini,

on voudrait encore lire des pages et des pages sur le même ton !

à relire peut-être ?

comme d''habitude mon article est mon avis sincère et libre,

je ne suis pas sponsorisée pour l'écrire, je ne connais pas l'auteur (j'ai juste écrit quelques com sur son blog)

et j'ai  acheté mon livre 

les images sont empruntées au blog de l'auteur, il suffit de cliquer dessus pour être dirigé vers le blog de l'auteur

Enregistrer